Éloge de l’audace !

L’audace est, parmi toutes les qualités, celle que je préfère ! Je suis toujours admirative devant l’audace. George Sand par exemple était une femme qui, à son époque, avait beaucoup d’audace ! Souvent, cela va de pair avec un brin d’effronterie, un soupçon de désobéissance et une bonne pincée de courage ! La chance sourit aux audacieux dit le proverbe… C’est ce que je nous souhaite, sans hésiter, à tous pour cette nouvelle année : de l’audace !

Si vous cherchez « audace » dans un dictionnaire des synonymes, près de 40 mots apparaissent… Voici ceux que je retiens: âme, aisance, aplomb, assurance, bravoure, caractère, cœur, culot, décision, énergie, force d’âme, générosité, hardiesse, innovation, insolence, intrépidité, irrévérence, originalité, résolution, ressort, sang-froid, témérité, toupet, vaillance…
Quel programme !

Dans Wykipedia, voici la définition qu’on y trouve : « L’audace est le contraire de la peur. Être audacieux implique une volonté de faire les choses malgré les risques. ». Sur ce point, je vous recommande de lire le magnifique et très subtil livre de la philosophe Anne Dufourmantelle «Éloge du risque ». Répondre à ses peurs, c’est les rendre réelles dans sa vie. Répondre à ses désirs, c’est prendre le risque de les faire exister dans le réel.

Entrez dans l’action comme on entre dans la danse, faites expérience du réel, tentez, ratez, recommencez. Avec panache, avec impertinence, avec cran. Comme l’enfant qui pour apprendre à marcher tombe des centaines de fois et se relève pour repartir.

L’audace est aussi la capacité de suivre son propre chemin, avec singularité, en toute liberté, d’avoir le courage de se défaire de ses croyances limitantes, des projections des autres, et d’avancer. En route on connaîtra des échecs, des déceptions, des épreuves, on fera des erreurs, mais on apprendra aussi beaucoup, on grandira, fort de ces expériences, et on sera prêt, surtout, à laisser de la place à l’imprévu, aux surprises, à ce à quoi on ne s’attend pas mais qui finalement nous plaît tellement !

Sur ce chemin, je me suis rendue compte que le mieux est d’essayer de mêler spiritualité, connaissance de soi et actions concrètes, dans un même mouvement. Si vous relisez tous vos classiques de philosophie, entamez avec enthousiasme une thérapie, si vous vous ouvrez à la dimension spirituelle de l’existence, c’est formidable, vous nourrissez votre âme. Mais si vous n’entamez aucune action dans le réel, il y a peu de chances que des changements concrets et de bonnes surprises arrivent dans votre vie. Alors tentez ! Osez ! Jouez ! Qu’avez vous à perdre ?
Et si ça marchait ?