Les loyautés familiales inconscientes

A quelles valeurs est on fidèle dans sa vie? Est ce vraiment un choix conscient et assumé, ou bien est ce une réponse à des loyautés familiales inconscientes ? Constellations familiales, travail sur les mémoires ancestrales, psycho généalogie, trans générationnel… Il y a de plus en plus de thérapies intégrant cette question, qui angoisse parfois, mais revient pourtant comme un air qu’on a dans la tête et dont on n’arrive pas à se détacher…

Je souhaite aujourd’hui écrire ce très court article sur ce vaste sujet, car je m’apprête à le creuser plus profondément dans les mois à venir, dans mes projets d’écriture et dans mes accompagnements individuels. Un travail sur les mémoires, la transmission, parler, écrire, aider les autres à le faire, afin de nommer les nœuds, notamment ceux des autres qu’on a comme un héritage encombrant. Puis, petit à petit, s’alléger, s’approcher un peu plus de son centre personnel, de ses choix conscients, de ses désirs, et se défaire de cette quête vaine qui consiste à vouloir une réparation illusoire voire impossible à des souffrances qu’on nous a transmis.

Je me suis rendue compte il y a peu de temps que ces fameuses loyautés familiales inconscientes sont bien plus ancrées et profondes qu’on ne pourrait l’envisager de prime abord. Alors oui, nos racines sont essentielles, savoir d’où l’on vient, avoir été nourri par une culture, des valeurs, ce sont nos bases. Mais il vient un moment où ces racines nous clouent sur place, où l’on prend des décisions qui ne sont pas les nôtres, où on cherche une réparation ou une reconnaissance vaine, où on nourrit une culpabilité, où on s’éloigne de son propre chemin. Se pencher sur ses désirs profonds, ses choix et leurs raisons n’est pas chose facile, mais c’est essentiel.

Quelle est la solution ?, me demande-t-on souvent ! Elle n’est pas unique, elle n’est pas facile, elle demande du courage et de la persévérance. Il s’agit de défaire la pelote de laine avec patience, et demander de l’aide pour cela est aussi une bonne chose. Par contre n’attendez pas de « remède » miracle non plus. Si quelqu’un vient vous vendre « LA » solution, alors vous pouvez fuir ! C’est un travail d’artisan, il faut se pencher sur sa propre histoire, celle de sa famille, mettre le doigt sur les souffrances, les schémas répétitifs, les transmissions de mémoires négatives, et petit à petit, s’en libérer. Je préconise pour cela une approche pluri disciplinaire, ne pas rester que dans la parole, ou le mental, mais agir, par des rituels symboliques, et envisager aussi une approche énergétique.

Une des clefs également, selon moi, est le détachement. Oui, vous gardez vos racines, l’amour de votre famille, tout ce que vous avez appris, vos blessures, cela fait partie de vous. Mais aujourd’hui faites vos propres choix, en vous détachant de ce que vous portez en miroir de l’histoire de votre famille. Détachez vous afin de le dépasser. Osez avancer sur un chemin totalement inconnu, le vôtre!